linterview-Togo/Fermeture des bars dans le golfe 5: le SYNATERTO indigné, demande au Maire Aboka leur réouverture pure et simple

« Il y a une chose, si le maire Aboka ferme les bars en créant des chômeurs, il répondra devant le tribunal du travail pour les dommages à réparer » lit-on dans la déclaration du Syndicat National des Tenanciers de Bars et Restaurateurs du Togo (SYNATERTO).

Devant la presse lundi, les responsables du SYNATERTO se sont indignés et se disent remontés par la fermeture peu othodose des bars à Avédji par le maire Aboka Kossi.

Pendant que Aboka et son equipe opéraient, explique le Secrétaire Général Mr Agbeko Kossi, certains bars préparaient à ouvrir, par contre d’autres n’ont même pas entamé leur installation.

Le Syndicat se demande comment Mr Aboka peut démontrer le non-respect des mesures barrières de ces bars qu’il a fermé? Aussi le Syndicat dit avoir constaté qu’il n y a aucune notification de faute commise ni aucun avertissement écrit.

Malgre ces insuffissances, Mr le maire a saisi les effets constituants les patrimoines des tenanciers de bars sans la présence d’aucun huissier ni la délivrance d’aucune assignation, déplore le Syndicat.

« Nous disons que cette opération est de la pagaille. Trop c’est trop. Mr Aboka dit n’avoir pas fermé les bars. Nous disons qu’il a fermé les bars. Il y a eu injonction de fermeture de bars, des violations de domocile, des portes fracassés pour un simple ramassage, des fois en absence des propriétaires. Et ce n’est pas la première fois qu’il fait de pareille descente. C’est fois-ci, trop c’est trop » s’est indigné Agbeko Kossi Segbeaya, Sécrétaire Général de SYNATERTO.

A une rencontre ce lundi 17 août entre le SYNATERTO et le maire Aboka Kossi, ce dernier a fait savoir qu’il a fait cette descente parce que le Colonel Djibril de la Coordination de riposte contre la Covid-19 a doigté sa Commune d’être un foyer de propagation de la maladie.

« C’est une raffe que j’ai fait. Je n’ai pas d’explication à donner. Je n’ai pas fermé les bars. Ce que vous avez vu est peu, vous verrez d’autres actions pires parce que le Colonel Djibril a doigté ma commune d’être un foyer de la propagation de l’épidémie« , propos du maire Aboka Kossi.

Et d’ajouter que « Je suis allé corriger les tenanciers de bars sans votre avis parce que vous ne les avez pas suffissament sensibiliser« .

Ces actions sont considérés par le SYNATERTO comme un abus d’autorité.

« Nous avons constaté dans ces faits un abus d’autorité et de pouvoirs sur les communaux, une violation de domicile, une cessation des activités des tenanciers, une détérioration de nos affaires » lit-on dans sa déclaration.

En conclusion, le SYNTERTO demande au maire Aboka Kossi, la restitution en nombre et en l’état premier des affaires des tenanciers saisies et la réouverture pure et simple de leurs bars et ceci dans l’immediat.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *