Togo/Affaire de reconversion: Les artistes attendent la réaction de Faure Gnassingbé

Depuis le 16 juin dernier suite au communiqué du Ministre de la culture, du tourisme et des loisirs, Kossivi Egbetonyo demandant aux Directeurs régionaux de la culture de faire parvenir, au plus tard le vendredi 19 juin, le nombre total d’acteurs culturels désireux de bénéficier d’une initiative qu’il a prise dans le cadre des actions d’accompagnement des acteurs culturels pendant cette crise sanitaire, le monde culturel au Togo est mouvementé.

Le Ministre peine à se faire comprendre par les artistes qui trouvent en cette proposition un manque de considération à leurs égards. Des réactions d’ironies et de protestations ont animé la toile et les Médias dans ce sens.

L’initiative qui selon le Ministre permettra aux acteurs culturels de faire face à leurs besoin quotidien en souscrivant aux produits du Fonds national de la finance inclusive (FNFI) n’est pas du goût du Syndicat des artistes interprètes et auteurs compositeurs du Togo (SARIAC-Togo).

Si en fin de weekend, on nous annonçait que le Ministre a suspendu ce programme, le SARIAC-Togo estime plutôt que le Ministre maintient son projet.

Dans un communiqué en date de 19 juin, le SARIAC-Togo indique que Kossivi Egbetonyo ne semble pas oublier totalement cette idée.

« Le Ministère ne reculera pas sur cette initiative prise en vue de répondre à la situation précaire dans laquelle les acteurs culturels se sont subitement retrouvés du fait de la paralysie de leurs activités » a déclaré le Ministre dans ses propos introductifs au cours de la réunion tenue le jeudi 18 juin 2020, indique le Syndicat.

Face au refus de dialogue affiché par le Ministre de tutelle de leur secteur, le Syndicat pense que seul Faure Gnassingbé peut venir à leur secours.

« Le SARIAC-Togo en accord avec l’expression des responsables des organisations représentatives des acteurs culturels, lance un SOS au Président de la République, son Excellence Faure Gnassingbé, afin qu’il vienne au secours des artistes » lit-on dans son communiqué.

La Covid-19 a un impact considérable sur le monde culturel comme dans tous les autres secteurs au Togo. Aucune scène, aucun contrat pour les artistes. La machine culturelle est mise à l’arrêt pendant déjà 4 mois. Il y a de quoi trouver une solution d’atténuation à ce secteur qui souffre trop.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *