Guinée Equatoriale/Covid-19: Le Président Teodoro Obiang expulse le représentant de l’OMS

L’OMS semble perdre de crédibilité aux yeux de ses partenaires depuis le début de la crise sanitaire qui frappe le monde.

Les autorités de la Guinée équatoriale ont expulsé le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans le pays.

Les raisons de cette expulsion ne sont pas connues par l’opinion, toujours est-il que les autorités du pays disent ne plus vouloir voir le représentant de l’organisation sur leur territoire.

« Le gouvernement équato-guinéen a demandé à l’OMS de remplacer son représentant, Triphonie Nkurunziza, sans donner de détails sur les raisons » a précisé la Botswanaise Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Elle rasure néamoins que que l’OMS continue sa collaboration avec la Guinée équatoriale.

« J’aimerais souligner que nous nous sommes engagés à travailler avec le gouvernement, en particulier pour soutenir la population équato-guinéenne », a ajouté Mme Moeti.

Selon l’OMS, la Guinée équatoriale, pays centrale de plus de 1,2 million d’habitants a enregistré plus de 1 000 cas de COVID-19 et 12 décès depuis la confirmation de son premier cas à la mi-mars.

« En termes de population, nous estimons qu’il s’agit d’un des pays les plus touchés vu le nombre de cas », a conclu la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

L’expulsion du représentant permanent de l’OMS par le Président Teodoro Obiang Nguema constitue un nouveau revers pour cette agence onusienne chargée de la santé.

Il faut rappeler que le Burundi aussi avait expulsé l’équipe de l’OMS au mois d’avril.
Ce n’est pas le grand amour non plus entre le Madagascar et l’OMS en ce moment.
Que dire de la frustation du président américain Donald Trump qui avait annoncé le retrait de son pays de cette organisation.

La Covid-19 remet en cause le rapport entre cette grande institution de santé et plusieurs pays ces derniers mois.

La rédaction

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *