Togo/ Agbeyomé Kodjo « Je porte la victoire de la Dynamique en moi »

Le 24 avril dernier, le Togo a connu un évènement politique particulier. Celui de l’interpellation de la dynamique Kpodzro avec à sa tête le candidat au dernier scrutin, Agbeyomé Kodjo.

Agbeyomé Kodjo, Brigitte Adjamagbo, Fulbert Attiso , Targone et une bonne partie de la maisonnée du président du MPDD puis 16 membres de la dynamique ont été arrêtés.

Libérés par la justice sous conditions judiciaires après avoir subi des traitements inhumains et dégradants, les leaders de ce regroupement ont rencontrés la presse ce jeudi 14 mai. Une sortie au cours de laquelle Agbeyomé Kodjo, très frustré a rappelé les conditions dans lesquelles il a été arrêté.

« La brutalité avec laquelle on nous a été traité me fait honte. On va prendre toute une armée pour occuper mon quartier parce que j’ai dis qu’on a volé la victoire du peuple. On fait un plan pour m’assassiner, sortir le matériel de guerre pour simplement m’arrêter. Je n’ai jamais vu ça. Avec le Général Eyadema, je n’ai jamais vu de pareille chose. Il y a lieu de s’interroger. C’est à la dynamique que cela arrive aujourd’hui. Ça peut arriver à une autre formation politique demain. C’est une honte » s’est indigné Agbeyomé Kodjo.

Et d’ajouter que « On dit ne pas dit qu’on a gagné ces élections. Vous ne pouvez pas me voler, le reconnaître et me demander de ne pas revendiquer. Vous m’attaquez, vous m’enlevez et vous prenez ma femme et mes enfants que vous menottez. Ok, je me tais. Mais les Togolais savent la vérité. On nous interdit de sortir du pays sans autorisation. Ce n’est pas grave. Nous sommes encore debout aujourd’hui à la dynamique« .

Pour Fulbert Attiso, on ne pas interdit a un parti politique de parler de la politique.

« On ne pas nous interdit de faire de la politique. Se prononcer sur le scrutin du 22 février, c’est faire de la politique. On ne peut pas interdit à des partis politiques légalement constitués de parler politique » a t-il laissé entendre.

Agbeyomé Kodjo a rassuré que ce combat, la dynamique le fait pour les Togolais et la postérité.

« Nous cherchons quoi? Trois repas par jour pour tout le monde. La justice pour tous. Un avenir rassurant pour nos jeunes universitaires. Faire en sorte que s’affirmer togolais à l’extérieur soit une fierté. C’est pour ça qu’on fait ce combat » a t-il indiqué.

Par rapport à sa victoire volée qu’il réclame, le candidat du MPDD dit le détenir au fond de lui.

« Je porte la victoire de la dynamique en moi« , a t-il déclaré.

Si aujourd’hui les leaders de la dynamique ont été libérés, 16 de leurs membres sont placés sous mandat de dépôt et déférés à la prison civile de Lomé. 11 parmi ces 16 seraient testées positifs au Covid-19. La dynamique demande la libération immédiate de ses personnes.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *