Togo/André Kangni Afanou suggère que la Cour organise un second tour du scrutin entre les deux personnalités qui, à ce jour, estiment avoir gagné l’élection présidentielle

Ça ne parle que des résultats provisoires au sein de l’opinion et partout depuis leur proclamation par la CENI.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux acteurs se prononcent sur le travail de Tchambackou Ayassor, des événements post-électoral et donc, ont tous leurs regards tournés vers la Cour.

C’est le cas pour André Kangni Afanou, défenseur des droits de l’Homme, juriste et journaliste, ancien chargé de programme du Collectif des associations de la société civile et des organisations syndicales du Togo(CASCOST), qui suggère que la Cour organise un second tour du scrutin entre les deux personnalités qui, à ce jour, estiment avoir gagné l’election présidentielle.

« Pour sortir définitivement de la crise sociopolitique au Togo, la Cour Constitutionnelle a une opportunité unique.Elle consisterait à faire organiser un second tour du scrutin entre les deux personnalités qui, à ce jour, estiment avoir gagné l’élection présidentielle » a t-il indiqué.

Le juriste rappel qu’en effet, depuis 1993, les élections présidentielles ont toujours été source de contestation et donc, source de crise. Cette fois, tout le monde convient que deux personnalités seraient venues en 1ère et 2éme position.

Pour lui, un deuxième tour organisé dans de meilleures conditions de transparence, sous la supervision d’observateurs nationaux indépendant (y compris la Commission Justice et Paix et la CNSC), avec des dépenses de campagne plafonnées à un certain montant, avec un débat télévisé entre les deux candidats, avec une personnalité indépendante (non Togolais au besoin) pour présider la CENI qui resterait dans sa composition actuelle, des résultats proclamés bureau de vote par bureau de vote et avec la même Cour constitutionnelle, le pays sortirait définitivement de la crise simplement.

André Afanou reste persuader que si les choses se faisaient comme il le suggère, une fois, on aurait la conviction que celui qui est proclamé est élu vraiment.

Reste à savoir si le défenseur des droirs humains sera écouté par cette Cour qui envisage donner les résultats définitifs le plus vite possible afin de situer tout le monde.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *