Togo/Présidentielle 2020: Deux partenaires du Togo s’engagent pour un scrutin sans violence.

Deux partenaires du Togo veulent que le pays soit sans violence avant, pendant et après le processus électoral en cours.

Il s’agit du Bureau des Nations Unies en Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) et la Communauté Economiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

C’est dans ce cadre qu’un atelier deux jours a démarré jeudi 23 janvier 2020 à Lomé à l’attention des différentes parties prenantes dans le processus électoral.

Il s’agit pour ces partenaires de rappeler à ces acteurs leur rôle et comportement pendant le processus en leur inculquant des valeurs de cohésion sociale, d’acceptation de l’autre et de consolidation de la démocratie.

Plusieurs acteurs sont représentés à cette rencontre notamment les représentants du gouvernement et des institutions de la République engagés dans le processus électoral, les acteurs de la société civile, les journalistes et des partenaires techniques et financiers.

Cet appel au retenu est d’une grande importance pour les partenaires du Togo, a fait savoir le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Ibn Chambas.

 » J’invite les acteurs impliqués dans le processus électoral à mettre tout en œuvre pour que la présidentielle du 22 février se déroule dans la sérénité.
Aussi je formule le vœu que le gouvernement poursuive ses efforts en vue de consolider la confiance entre les acteurs et promouvoir un environnement qui renforce la jouissance de toutes les formes de liberté indispensable à la tenue des élections libres, crédibles et apaisées » a t-il déclaré dans son discours.

Le gouvernement rassure d’avoir pris toutes les dispositions pour que ce scrutin se déroule dans la paix et la cohésion sociale. En démontre le processus qui se poursuit dans le calme.

« Le processus électoral se déroule normalement. La révision des listes électorales a eu lieu. Les listes provisoires ont été édictées du 16 au 20 décembre. Le fichier électoral a été audité par la CEDEAO et l’OIF. Le fichier électoral définitif est validé par les experts. A ce jour, 7 candidats ont été définitivement retenus par la Cour constitutionnelle et connaissent leur positionnement sur le bulletin unique de vote. Le gouvernement s’engage donc à respecter les dispositions légales en vigueur. Le ministre de la sécurité a pris des dispositions pour assurer la sécurité de tous les citoyens au cours de ce processus », a rappelé Payadowa Boukpessi, Ministre de l’administration territoriale.

En rappel, l’ordre du positionnement des candidats sur le bulletin de vote s’est tenu le 23 janvier dernier. La campagne est prévue du 6 au 20 février. Quant au vote par anticipation des Forces de l’ordre, c’est la date du 20 février qui a été retenue. Les Togolais choisiront leur prochain président le 22 février 2020.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *