Environnement/FIDA: Le FIDA promeut une croissance agricole écologiquement viable et intégrée aux écosystèmes.

Le FIDA à la tête de duquel l’ancien Premier ministre du Togo, l’une des fierté du Togo Gilbert Houngbo souhaite une croissance agricole écologique viable et intégrée aux écosystèmes, a t-on constaté.

Cette grande institution aide les agriculteurs et les pêcheurs à être plus résilients face aux effets des changements climatiques.

Faut-il le rappeler, le Programme d’adaptation de l’agriculture paysanne développé par le FIDA est le plus vaste programme mondial en faveur de l’adaptation des petits agriculteurs aux changements climatiques.

Le FiDA, aujourd’hui, oriente vers les petits agriculteurs les financements dans le domaine des changements climatiques et de l’environnement.

L’objectif est de réduire la pauvreté, améliorer la biodiversité, accroître les rendements et limiter les émissions de à effet de serre.

En rappel, le FIDA est aussi un organisme d’exécution du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et du Fonds vert pour le climat, qui sont les principaux mécanismes financiers consacrés à des questions étroitement liées notamment réduction de la pauvreté, gestion durable des écosystèmes, adaptation aux changements climatiques et atténuation de leurs effets.

Dans le cadre de ces programmes, le FIDA collabore avec ses partenaires pour reproduire à grande échelle les approches réussies de production agricole durable et de développement de chaînes de valeur vertes.

Ces approches contribuent à renforcer la capacité de résilience face aux changements climatiques par la gestion de systèmes concurrents d’exploitation des terres, tout en réduisant la pauvreté, en protégeant la biodiversité, en accroissant les rendements et en limitant les émissions de gaz à effet de serre.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *